Madeleine Lobe
Hypnothérapeute-sophrologue à Paris 7 et Nogent-sur-Marne

Hypnose

Introduction

Dans cet article je ne vais pas m’attarder sur la définition ou la description de toutes les addictions, parce que je pense que maintes personnes l’ont déjà fait, et bien d’ailleurs sur internet.

Je vous parlerai ici de comment l’hypnose thérapeutique va pouvoir vous aider à vous défaire de ce comportement addictif qui vous gâche la vie.

Je vous donne quelques astuces simples à essayer pour commencer.

Je joins également à la fin de cet article, une vidéo que j’ai pris soin de vous sélectionner, qui va vous permettre et vous donner un petit aperçu d’une séance d’hypnose. La première partie utile à travailler en séance : arriver à se détendre, à ressentir du bien-être sans son comportement

Comment repère-t-on une addiction ?

Quand on parle d’addiction, on pense tout de suite au tabac, à la nourriture, au shopping, aux somnifères, au travail, aux jeux (de hasard, vidéos…),

Et d’autres addictions qui paraissent plus honteuses pour certaines personnes qui en souffrent et qui n’osent pas toujours en parler (sexe, drogue, alcool…)

L’addiction n’est pas une maladie mais un dysfonctionnement dans le comportement au niveau inconscient.

On peut donc comprendre par là qu’une addiction se met en place parce qu’on s’est habitué à un comportement qui nous procure du plaisir, comble un manque, ou qui anesthésie une douleur intérieure, et dont on arrive plus à se passer car c’est plus fort que soi, ce qui engendre alors une dépendance.  

Et à force de répéter ce plaisir, la partie inconsciente de notre cerveau l’enregistre et il devient alors automatique.

Prenons l’exemple de l’apprentissage de la conduite routière. Au début, on « galère » pas mal pour effectuer tous ces gestes en même temps et à force de les répéter avec notre moniteur, tout devient automatique, et on peut même se permettre de conduire et discuter en même temps, ou penser à autre chose.

Et malheureusement, si on essaye de résister à ce comportement, on se sent mal, on ressent un manque, et on va sauter tout simplement sur une autre addiction et si elle n’est pas capable de la remplacer, on revient à l'ancienne.

On repère facilement, une addiction par les mots utilisés par le client : « c’est plus fort que moi », « j’aimerais arrêter mais je n’y arrive pas », « je me sens emprisonné, attaché, comme lié à ce comportement » etc…

Se débarrasser d’une addiction est complexe, car il s’agit de se libérer d’un comportement négatif, nocif, qui en même temps nous procure du plaisir, de l’excitation, de la jouissance, raison pour laquelle l’addiction est souvent difficile à faire disparaitre.

L’addiction est une souffrance, dans le sens où c’est un sentiment à la fois d’obsession et d’impuissance, et vécu de manière répétée.

Ce comportement nous hante, nous obsède et on n’arrive plus à réfléchir, à se concentrer sur son travail, sur sa santé, sa famille…l’addiction nous lie, nous rend esclave, prisonnier de notre geste.

Ce comportement diminue nos capacités intellectuelles et peut également affecter notre état physique (fatigue, perte de souffle etc…), mais aussi notre environnement familial, professionnel (perte d’emploi, abandons de la famille, divorce, échec scolaire chez les jeunes…)

Les clients viennent consulter lorsque le comportement addictif ne correspond plus à leur écologie interne, et qu’ils ressentent une motivation profonde pour s’en débarrasser.

D’ailleurs, nous pouvons observer qu’il n’y a pas d’inégalité face à cette difficulté ; l’addiction touche tout le monde, des milieux les plus riches aux milieux les plus pauvres. Ce n’est donc pas une question de richesse.

Il faut savoir que l’addiction agit sur le plan psychologique en créant une dépendance qui va à son tour agir sur le physique, (une gestuelle par exemple pour les fumeurs, prendre la cigarette avec le café, en pause, etc…)

 

Pour arrêter ce comportement, on est tenté parfois de le remplace par un autre parfois plus ou moins sain. Il y aura un report ou une compensation. Arrêter de fumer pour se réfugier dans la nourriture ou l’alcool…

Comment l'hypnose va-t-elle agir sur le comportement ?

L’addiction étant un mécanisme inconscient car plus fort que nous et automatique, est vécue inconsciemment.

En hypnose thérapeutique, on va chercher à amener la personne vers une modification de son état de conscience ; Un état de transe qui va permettre de façon simple et rapide à entrer en contact avec sa partie inconsciente (voir l'article précédent).

Le travail consistera alors à dialoguer avec cette partie, l’écouter, prendre conscience du dysfonctionnement pour enfin lui proposer d’autres solutions.

Il faut savoir que l’hypnose peut apporter une solution, et aider à se libérer de cette addiction et au sein de mon cabinet, vous serez accueilli sans jugement, avec en face de vous une personne qui va vous aider à avancer, à comprendre, à trouver des portes de sortie.

Mais que fuit-on vraiment ?

L’addiction est une fuite face à cette émotion désagréable à l’intérieur de nous (manque affectif, stress, ennui, douleur, sensation de vide…) pour aller se réfugier dans ce comportement qui peut nous apporter momentanément une impression d’être bien, d’être rempli de sensations de plaisir, d’excitation, de jouissance.

Ça calme, ça fait du bien, et c’est agréable pour les personnes qui le vivent même si les conséquences derrière ce comportement peuvent s’avérer terribles, terrifiantes, graves etc…

Seulement, on s’y habitue et on ne peut plus s’en passer, on va alors être dans la recherche du plaisir en permanence

Comment l'hypnose va-t-elle agir d'une façon durable ?

L’hypnose va d’abord agir sur le plan psychologique, car il faut observer dans ce comportement un besoin de fuir une émotion négative.

On pourrait dans d’autres démarches, même en hypnose, installer une forme de dégout du comportement, ou d’autres techniques qui vont juste reporter le comportement sur une autre addiction plus ou moins néfaste (chocolat, sport, écran, jeux) qui à la longue va aussi montrer ses effets néfastes à son tour.

La méthode que j’utilise en hypnose est d’aller à la source du problème qui déclenche ce comportement.

Pour aller à la rencontre de l’émotion négative, il faut savoir que beaucoup de personnes souffrant d’addiction ne savent pas quelle est l’émotion qu’elles essayent de fuir ; elles ne s’en rendent pas compte car le comportement est devenu automatique.

Donc dans un premier temps, il s’agira d’aller à la rencontre de cette émotion, d’en prendre conscience, d’apprendre à l’accueillir, et à la comprendre pour pouvoir apprendre à y faire face.

De rendre conscient ce qui est devenu automatique, c’est-à-dire qu’au lieu de fuir, prendre le temps d’observer ce qui se passe à l’intérieur de soi, ce qu’on ressent avant de passer à l’acte.

L’origine de l’addiction est certainement l’incapacité à faire face à nos émotions (angoisses, stress, peur, douleurs). On tente de les fuir par tous les moyens car elle n’est pas agréable, elle peut faire mal, nous rappeler des souvenirs douloureux etc…

On a besoin d’un outil qui puisse nous permettre d’apporter ce bien-être, cet état jouissif qu’on ne pense pas trouver ailleurs, et dont on est convaincu qu’il est le seul moyen, le seul outil qui soit capable de nous satisfaire.

Il sera parfois nécessaire d'effectuer trois séances d’hypnose ou plus pour trouver la solution à cette addiction (ceci dépendra de la personne, de son addiction, de son histoire etc...

Il faut savoir qu'un accompagnement pour se libérer d'une addiction peut prendre un peu de temps,  et pour moi ce n’est certainement pas une seule séance d’hypnose qui va réussir à nous permettre de nous en débarrasser d’une façon définitive.

Par contre, une seule séance peut permettre de reporter l’addiction et ainsi de trouver un autre comportement qui va vous rendre malgré tout prisonnier même s’il a une apparence moins nocive (chocolat, internet, télévision…)

Ce que je propose en séance, c’est d’abord un endroit pour en parler librement, sans jugement, en étant écouté par un spécialiste.

Dans notre société, les personnes sont parfois féroces avec les gens qui fument, mais encore plus avec celles qui boivent ; les personnes qui souffrent d’addiction ont beaucoup de mal à trouver des gens avec qui en parler sans avoir l’impression d’être jugé ou mal compris.

Aussi un endroit où vous serez accompagnés à retrouver des sensations apaisantes, de-stressantes, sans faire appel à ce comportement.

Mais aussi prendre conscience de la façon dont s’est installé cette addiction, apprendre à accueillir ses émotions négatives au lieu de les fuir, apprendre à y faire face, et apprendre à écouter ce que toutes ces émotions ont à nous dire à propos de notre histoire.

Mais également pour pouvoir modifier le comportement, c’est-à-dire ne plus entrer dans ces schémas automatiques.

C’est accepter de la ressentir, apprendre à l’accueillir et l’accepter qui va permettre de ne pas fuir.

Mais aussi découvrir à l’intérieur de soi tous ces endroits où on peut retrouver du plaisir, au lieu de l’imaginer uniquement à l’extérieur ou attendre que les autres nous le fassent ressentir.

Et dès l’instant ou l’on arrive à gérer nos émotions de cette façon, on n’aura plus besoin de les fuir puisqu’on sait maintenant comment faire, où et comment retrouver de l’apaisement, de la joie, un bien-être. On a trouvé un outil, une façon de faire plus écologique, pour le faire.

Quelques Astuces pour commencer :

  • Prenez le temps par exemple pour la cigarette ou autre comportement, de passer à l’acte mais d’une façon consciente, en d’autres termes, prendre conscience du moment, ressentir ce qui se passe à l’intérieur de soi
  • Se forcer à écouter l’audio ci-dessous, pour amener un apaisement avant de passer à l’acte et peut être que vous n’en n’aurez plus besoin à cet instant.

 

Quelques consignes avant de faire la séance

  1. Isoler vous dans un endroit où vous ne risquez pas d’être dérangé
  2. Prévoir un casque audio de préférence
  3. Prévenez les personnes chez vous, etc…
  4. Installez-vous confortablement en position assise
  5. Faites un effort pour rester focaliser dans la séance, et si des pensées parasites arrivent, ramener votre esprit sur les sensations corporelles ou la visualisation  proposée.

 

C’est à vous ! bonne séance et n’hésitez pas à me faire un retour, à partager, à mettre un j’aime pour que je puisse vous proposer d’autres séances.

HYPNOSE  - Se libérer d’une dépendance (20 min)

Pour me suivre sur les réseaux sociaux :


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à KhepriSante

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.